Avion canon 1915 Voisin guerre 14 18 aviation  

Manoeuvres de l'Est de 1911 aviation

Place Forte de Belfort aviation 1912

Avion 3 clément ader

manoeuvres aviation joffre chomer pau

grandes manoeuvres de 1910

Paulhan betheny 1909

Terrains aviation

Chalais bleriot 1912

CONCOURS AVIATION MILITAIRE 1911 REIMS

pegoud guerre 14 18 aviation

Bréauet manoeuvres 1910

AccueilDoctrinesPilotes et PersonnelsFormationAvionsEscadrillesBatailles
Accueil Qui sont les As 19 victoires et plus 18 à 12 victoires 11 à 9 victoires 8 victoires 7 victoires 6 victoires 5 victoires Aperçu Chronologique Avant Guerre 1914 1915 1916 1917 1918 Mises à jour D'accord/Pas d'accord Contributeurs Souscription
L'aviation à la Mobilisation
Rubriques:
L'ordre de bataille
=>>
 

La mobilisation

L'ordre de bataille de l'aviation militaire à la date d'août 1914 est le suivant :

1ère Armée, Escadrilles:
- BL3 (créée en septembre 1912 à Belfort). Mise à disposition de l'Armée des Vosges. Stationnée sur le sur le terrain de Belfort- Citadelle.
- MF5 (créée en septembre 1912 à Epinal). Stationnée à Epinal-Dogneville, puis se déplace à Rambervilliers.
- BL9 (créée en 1913 à Epinal) Stationnée à Epinal-Dogneville, puis se déplace à Rambervilliers.
- BL10 (créée en 1913 à Belfort) Stationnée sur le sur le terrain de Belfort.
- BR17 (créée à Etampes, transférée à Dijon en avril 1914) les 8-9 août, elle part pour Epinal en passant par Belfort
- BL18 (créée en 1913 à Avord, transférée à Dijonen avril 1914) Stationnée à Epinal le 8 août 1914.

2ème Armée :
- HF1 - MF8 - HF19 - MF20 - MS23
3ème Armée:
-MF2 - HF7 - HF13 - MF16
4ème Armée:
- C11 - V14 - V21 - DO22
5ème Armée:
- D4 - D6 - N12 - REP15 - V24
Corps de Cavalerie:
- BLC2 - BLC4 - BLC5

 

A l'Arrière, le directeur de l'aéronautique militaire au ministère de la guerre est le général Bernard, un artilleur, en poste depuis le 28 mars 1913.

Le général  Bernard croit à une victoire rapide, avis partagé par la plupart de ses contemporains. En fonction de quoi, il ferme les écoles de pilotage, renvoie
le personnel du Service de Fabrication de l’Armée en unités et stoppe les commandes d'avions aux constructeurs.

Rapidement cependant, le combat dément l'idée de guerre courte, dans laquelle l'avion ne jouerait qu'un modeste rôle d'observateur. Le 11 octobre, le général Bernard est donc démissionné et cède sa place au général Hirschauer, ancien Inspecteur Permanent de l'Aéronautique militaire d'avril 1912 à septembre 1913, qui entreprend la réforme de l'aviation à l'Arrière

=>>
Rubriques:
L'ordre de bataille Particularités des avions. Premières missions