Avion canon 1915 Voisin guerre 14 18 aviation  

Manoeuvres de l'Est de 1911 aviation

Place Forte de Belfort aviation 1912

Avion 3 clément ader

manoeuvres aviation joffre chomer pau

grandes manoeuvres de 1910

Paulhan betheny 1909

Terrains aviation

Chalais bleriot 1912

CONCOURS AVIATION MILITAIRE 1911 REIMS

pegoud guerre 14 18 aviation

Bréauet manoeuvres 1910

AccueilDoctrinesPilotes et PersonnelsFormationAvionsEscadrillesBatailles
Accueil Qui sont les As 19 victoires et plus 18 à 12 victoires 11 à 9 victoires 8 victoires 7 victoires 6 victoires 5 victoires Aperçu Chronologique Avant Guerre 1914 1915 1916 1917 1918 Mises à jour D'accord/Pas d'accord Contributeurs Souscription
Commandes 1er semestre 1914
Chapitre 1
 

REPUBLIQUE FRANCAISE
Ministère de la guerre
Commandes d’appareils pour le 1° semestre 1914
Paris le 24 novembre 1913
LE MINISTRE DE LA GUERRE
 A M. le Colonel Inspecteur permanent, P.I. de l’aéronautique militaire.
PARIS.
Par lettre n° 273 du 8 octobre 1913, vous m’avez transmis le  procès-verbal de la séance tenue le 26 septembre 1913 par la Commission chargée d’établir le programme des achats d’avions pou le 1er semestre 1914.
J’ai l’honneur de vous faire connaître qu’en ce qui concerne les achats afférents à la constitution des escadrilles les propositions de la Commission sont modifiées de la manière suivante :
A.- ESCADRILLES DE BIPLANS.
Il sera constitué, comme le propose la commission deux nouvelles escadrilles VOISIN ce qui, compte tenu de la suppression de l’escadrille BREGUET, portera à la fin du 1° semestre 1914 le nombre des escadrilles de biplans à 13  savoir :
4 escadrilles Henri Farman
5 escadrilles Maurice Farman
2 escadrille Caudron
3 escadrilles Voisin.
Mais il ne peut être question à l’heure actuelle d’organiser une escadrille de mobilisation avec des appareils blindés, type DORAND dont les essais ne sont pas encore suffisamment confirmés.
B.- ESCADRILLES DE MONOPLANS.
L’escadrille BOREL sera supprimée.
Il ne sera pas constitué de nouvelles escadrilles du type REP et l’escadrille NIEUPORT sera maintenue en service jusqu’à l’achèvement des essais qui font l’objet de ma dépêche N° 7217 4/4 du 23 octobre 1913. Une escadrille nouvelle sera constituée avec des appareils biplaces BLERIOT de manière à pouvoir remplacer, le cas échéant, l’escadrille NIEUPORT.
La situation des escadrilles de monoplans à la fin du premier semestre 1914 sera dans ces conditions la suivante :
4 escadrilles Blériot
2 escadrilles Déperdussin
1 escadrille Rep
1 escadrilles Nieuport (provisoirement)
Aucune modification n’est apportée aux propositions de la Commission relative aux achats d’appareils pour l’entretien ou le renouvellement des escadrilles et pour le fonctionnement des écoles. Toutefois il ne sera pas constitué d’escadrilles Maurice Farman à moteur de DION ; tous les Appareils de ce type seront munis de moteurs Renault, tant que les essais de moteurs de DION et CANTON UNNE prévus d’autre part n’auront pas fait ressortir la supériorité de ces derniers moteurs.
Je vous prie d’inviter le Directeur de l’E.C. du M.A.M. à m’adresser sous le timbre de la présente dépêche les demandes d’allocation nécessaire à l’exécution de ces achats et à soumettre à mon approbation les marchés correspondants.
Les dépenses seront imputées au chapitre 45, art. 1° par. 1° de la 1° Section du budget de 1914 (fonctionnement des établissements et entretien du matériel).
Aucune dépense ne devra être effectuée avant le 1er janvier 1914.
Les appareils afférents à l’organisation des nouvelles escadrilles ou au renouvellement des escadrilles en service devront être du même modèle le plus récent que ceux qui entrent dans la composition des unités du même type existantes. Les divers marchés relatifs à leur achat devront comporter une clause par laquelle les constructeurs s’engageront à fournir des rechanges de toute nature, du même modèle que les appareils livrés, tant que les dits modèles d’appareils seront maintenus en service en escadrille.
Les collections de rechange constituant le chargement des voitures de l ‘échelon volant et du parc des trois nouvelles escadrilles devront être remis en commande en même temps que les appareils volants.
Vous prescrirez en outre au chef de l’E.C. du M.A.M. d’avertir dès maintenant les industriels des commandes probables qu’ils auront à exécuter en 1914, étant bien entendu toutefois que cet avertissement ne peut engager en rien le Département de la Guerre et qu’en aucun cas il ne pourra être opposé une modification apportée aux commandes au moment de la passation des marchés.
Pour le ministre et par son ordre
Le général chargé des Services de l’Aéronautique militaire
Signé : F. BENARD