Bleriot traverse la manche 1910 
fusées le prieur aviation guerre de 1914 1918

vedrine pilote aviation 14 18 tir à travers l'hélice
bregeut tir aviation 1914 1918
1914 1918 bombardement aviation
fusées prieur

AccueilDoctrinesPilotes et PersonnelsFormationAvionsEscadrillesBatailles
Instructions Documents administratifs Conférences Circulaires Monographies Etudes Scientifiques Soins médicaux Témoignage, courrier Revues / Livres Liens recommandés
13 décembre1914
 

Le 13 décembre 1914, approbation par le Ministre de la Guerre de la création de 3 services distincts.
1°) Réserve Générale d’Aviation pour les pilotes, mécaniciens, conducteurs d’automobiles, avions et voitures.
2°) 2ème Réserve de Ravitaillement pour les moteurs, rechanges, combustibles, objets divers.
3°) Un atelier de réparation d’aviation chargé de réparer les avions et les moteurs.

• Organisation et emploi des formations aéronautiques
-A- Organisation générale
- - -
Escadrille
Article 29

L’escadrille est commandée par un chef faisant parti de personnel navigant de l’Aéronautique.
Elle est composée d’appareils de même marque et comprend en général 6 avions, 6 pilotes, (y compris le chef d’escadrille) 6 observateurs et 12 mécaniciens.
Elle comporte en outre des voitures tracteurs destinées à transporter le personnel de l’unité et le matériel pour les réparations courantes et pour un premier approvisionnement. Elles peuvent être munies de remorques pour la traction des avions démontables et les transports de tentes d’avions.
La partie de l’escadrille susceptible de se déplacer par la voie de l’air est dénommée échelon volant, le reste constitue le train de combat.


Parc d’aviation
Article 30
Le parc d’aviation est l’organe de ravitaillement et de réparation des escadrilles.

Il se compose d’un état-major et de trois échelons.
Le premier échelon comprend autant de divisions qu’il existe d’escadrilles affectées à l’Armée ; il porte des approvisionnements en matériel technique et des rechanges.

Le deuxième échelon comprend les voitures d’Etat-Major, les voitures de service et les voitures nécessaires pour prendre livraison des ressources envoyées par l’arrière et assurer le ravitaillement des escadrilles.

Le troisième échelon comprend les voitures-ateliers permettant au parc soit d’organiser un atelier général de réparation, soit de fournir des détachements pour aller effectuer à pied-d’œuvre la réparation d’appareils immobilisés par suite d’accidents.
Le parc n’exécute d’ailleurs que les réparations rapides ; pour celles de longue durée, il est préférable de remplacer les appareils détériorés par prélèvement sur la Réserve Générale.
Les réparations des voitures automobiles seront effectuées par les sections des parcs de réserve automobile mis par le Directeur de l’Arrière à la disposition de l’Armée pour assurer la réparation des unités automobiles.

Service de l’Arrière
Article 31

Les Réserves du Service Aéronautique comprennent :
Les premières réserves de ravitaillement placées aux gares régulatrices.
Une réserve générale pour les pilotes, mécaniciens, conducteurs d’automobiles, avions et voitures.
Et une deuxième réserve de ravitaillement pour les moteurs, rechanges, combustibles ou objets divers, ces deux réserves placées plus en arrière de la Zone des Armées.
Les ravitaillements et évacuations s’effectuent conformément aux règles ordinaires du Service de l’Arrière.
Les avions fournis aux escadrilles par la Réserve Générale rejoignent les unités par la voie de l’air ; des relais sont prévus sur leur parcours pour faciliter les trajets en cas de mauvais temps.