Bleriot traverse la manche 1910 
fusées le prieur aviation guerre de 1914 1918

vedrine pilote aviation 14 18 tir à travers l'hélice
bregeut tir aviation 1914 1918
1914 1918 bombardement aviation
fusées prieur

AccueilDoctrinesPilotes et PersonnelsFormationAvionsEscadrillesBatailles
Instructions Documents administratifs Conférences Circulaires Monographies Etudes Scientifiques Soins médicaux Témoignage, courrier Revues / Livres Liens recommandés
Code des signaux conventionnels
=>>
 

Aviation

Groupe de Bombardement

1° Draps en Triangle. Ce signal signifie qu'un avion ennemi survole le terrain, la pointe effilée du triangle isocèle indique la zone survolée.

Ainsi prévenus les avions Bréguet qui exécutent des vols d'entrainement ou qui reviennent de mission pourront prendtre en chasse l'avion ennemi. Quant aux avions Voisin, ils devront s'abstenir d'atterrir sur le terrain (pour ne pas le signaler aux aviateurs ennemis) aussi longtemps que le signal ne sera pas enlevé.

2° Draps en croix. Ce signal signifie que tous les avions doivent atterrir immédiatement (soit qu'un départ en bombardement vient d'être décidé, où qu'une tempête soit annoncée par la météorologie...)

3° Les mécaniciens agitent leur mouchoir ou la nuit leur lampe de poche. Ce signal signifie que tou avion en piste doit immédiqtement s'arrêter et qu'il y a danger à rouler: soit parce qu'une bombe est restée accrochée sous l'appareil, soit parce qu'un pneu est crevé, soit parce que la piste n'est pas praticable.

4° Trois feux d'essence allumés en triangle isocèle. Ce signal indique à l'avion surpris par la nuit, le terrain d'atterrissage. Le pilote devra attérrir, entre les deux feux de la base et face au sommet du triangle.

NOTA: Sur chaque terrain, l'Escadrille de jour est responsable de l'exécution de ces signaux.

Aux Armées le 13 janvier 1918
Le Commandant du 1er Groupe de Bombardement

=>>
Table des matières:
Chapitre 1 Chapitre 1